Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Fonction ILS
#1
Bonjour,

Vous prenez bien les coordonnées des seuils de piste pour le point d'aboutissement avec cette fonction ?

Je sais que l'altitude est erroné et a une influence forte sur l'application.

Mais cet après midi j'ai testé et le point d'aboutissement était le milieu de piste.
Répondre
#2
Bonjour,
As-tu fait la correction du "GUND"(correction d'erreur du géoïde)
Clic sur ton aérodrome; fiche; Corr.alt ->"la corr. gund devient xxxft" ou manuellement 7/7 de "carte"
En France elle est de l'ordre de 160 ft, si tu y ajoutes l'erreur de Z "GPS" tu peux facilement arriver à 200 ft. Sur un plan de 3°/5,2% un delta de 200 ft représente environ 1200m!
Si la correction de "GUND" est faite, des erreurs alti GPS de 50ft ou plus sont fréquentes, cela fait encore environ 300m de décalage du seuil. Il faudrait un GPS differentiel
Répondre
#3
Bonjour,

Normalement les coordonnées sont bien celles des seuils de piste.
Ces coordonnées sont données par le SIA.

Cependant certains terrains n'ont pas ces coordonnées de renseignées.
Une erreur est également toujours possible.

Pouvez-vous nous communiquer le code ou nom du terrain qui présente le problème.
Répondre
#4
Bonjour,
Dans ce cadre,les "ILS" des terrains de Pérouges (LFHC) et Bédarieux (LFNX) sont-ils référencés aux seuils de piste ou non ?
Ou, en résumé comment savoir simplement si un terrain quelconque donne ou pas ces coordonnées de seuil de piste. Quel document utiliser et où le trouver.
J'imagine que la trajectoire ILS d'aeronav est synthétisée à partir des données distance/pente au seuil de piste du style Z(ft)=Pente (deg) x Dist (Nm) ou simplement trigo de base. Dans ce cas ma remarque précédente juste deux crans au dessus me semble pertinente. Cela pour dire que, avec l’imprécision de Z (GPS) on a peu de chance d'être sur le bon plan de descente calculé par l'ILS, mais sur un plan parallèle qui abouti ailleurs qu'au seuil de piste . ne pas oublier de surveiller badin et vario!
Au passage, serait-il difficile, lorsque la tablette est pourvue d'un capteur de pression, d'utiliser la référence barométrique à la place de l'alti GPS (ou mieux, au choix)? certes ce ne sera pas encore la précision d'un radio-alti vu que le QNH est donné à 1/2 hps près soit +/- 14 ft, mais ce serait mieux que le GPS.
Bien, soyons réaliste, tout ceci c'est pour le Fun. ;>)
Répondre
#5
Bonjour,

Dans ce cadre,les "ILS" des terrains de Pérouges (LFHC) et Bédarieux (LFNX) sont-ils référencés aux seuils de piste ou non ?
Les coordonnées des pistes sont extraites des données du SIA.
Toutes les pistes ne sont pas répertoriées.
LFHC et LFNX le sont.
Dans ce cas c'est bien les coordonnées du seuil de piste qui sont utilisées.

Ou, en résumé comment savoir simplement si un terrain quelconque donne ou pas ces coordonnées de seuil de piste.
Si les coordonnées ne sont pas connues, un message l'annonce au moment de la sélection du terrain.
Par exemple, essayer de caler l'ILS sur le terrain LFEK :
Clic sur ILS > le menu de l'ILS s'affiche
Choix terrain > La liste des terrains s'affiche > loupe
Saisie LKEK > le terrain LFEK Issoudun le Fay est proposé
Clic sur le bouton du terrain > Message "Impossible de caler l'ILS, Les coordonnées de .... sont inconnues"
Dans ce cas l'utilisation de l'ILS est impossible

... avec l’imprécision de Z (GPS) on a peu de chance d'être sur le bon plan de descente calculé par l'ILS ...
L'ILS d'AeroNav n'est pas un véritable ILS utilisant les balises radio des terrains équipés.
AeroNav utilise les données d’altitude du GPS et est donc dépendant de la précision de celui-ci.
Il ne peut être utilisé que pour le fun comme indiqué dans le message précédent et éventuellement pour s'exercer à tenir les indications de descente vers la piste en ayant à l'esprit que l'indication est fausse et ne doit pas en aucun cas être utilisée pour se poser.

Pour améliorer l'information altitude du GPS :
- régler la correction au GUND du terrain (dans la fiche du terrain, page généralité > Bouton "Corr. Alt.").
- caler le 0 de l'altimètre au sol du terrain (bouton "Calage AAL" du menu de l'altimètre).

... serait-il difficile, lorsque la tablette est pourvue d'un capteur de pression, d'utiliser la référence barométrique à la place de l'alti GPS ...
Nous notons cette demande.
Répondre
#6
Bonjour,

Merci pour cette réponse.
C'était sur le terrain de LFTF (cuers) que j'ai eu le cas.

Je vais essayer encore avec une correction GUND
Répondre
#7
Réponse précise et très satisfaisante comme toujours, bravo.
Bon on a bien compris, la fonction ILS c'est uniquement pour le FUN, et ne jouer avec que par "temps de curé".
En ce qui concerne les capteurs de pression parfois présents sur les tablettes/phablettes, voici quelques petites remarques.
Ces baromètres, comme TOUS les autres sont imprécis. mais c'est relatif, météo-France en utilise avec une précision de 0,1 hpa, ceux de nos "engins" sont à 1 ou 2 hpa. En fait ils sont souvent "fidèles et homogènes", j'entend par là qu'ils donnent la même pression de façon répétitive identique (si P ex est constante evidemment) et que leur courbe est sensiblement parallèle à la bonne courbe. Il faut donc que l’application qui les utilise permette un recalage du "delta P" et pour nous aviateurs que l'introduction du QNH/QFE/QNE puise se faire facilement.
Juste pour info deux petites applications ludiques: Altimètre précis (vers 2.1.3) et Baromètre Altimeter DashClock. Ce dernier permet d'ajuster le calage du baro, ainsi que le QNH exact à 0,1 hpa (qu'il est possible de calculer facilement). L'autre aussi, mais le premier nous montre qu'il y a trois possibilités de se procurer une altitude au sol, deux en vol. Par le GPS; par les tables ref. altimétrique en fonction de la position; et enfin avec un baromètre.
Et tant que j'y suis, une remarque personnelle. Nos QNH, ceux de nos METARs, sont toujours donnés sans décimales, donc arrondis à 1/2 hpa, soit 14 ft/ 4.3m, c'est systématique et déjà beaucoup. De plus je m'étonne en observant les relevés exacts de pression sur divers aéroports dont LFLL, que le QNH est souvent assez différent de la pression observée dans le SYNOP. par ex: P-SYNOP=1026,1/1025,6 qui donne QNH=1024! ce matin 18/11/2017 entre 7h et 9h loc. Un delta de 2,1 hpa! (59 ft !). D'accord nos altimètres avion ne sont pas très précis (50 ft), mais 59 ft en plus,quant même!
"http://www.infoclimat.fr/observations-me...html?metar" voila, si quelqu'un a une réponse ?
(je ne sais pas comment montrer une image .jpg ou autre)
Répondre
#8
Auto réponse;
Le QNH typiquement pour aviateur que l'on retrouve dans les METERs, permet d'avoir la même référence de pression pour mesurer l'altitude de vol. on ne le mesure jamais, on le calcule! Pour se faire on mesure la pression réelle au niveau d'un terrain, puis on calcule ce qu'elle serait si on descendait au niveau moyen des mers en utilisant les équations de l’atmosphère standard, c'est à dire sans tenir compte ni de la température réelle ni de l'humidité estimée à zéro. Il en résulte bien entendu une erreur non négligeable si la température s'écarte notablement du standard, donc un arrondi à 1/2 Hpa a du sens.
Le QFF, pression calculée réduite au niveau moyen des mers, que l'on retrouve dans les données des météorologistes et je pense aussi dans les SYNOPs, tient compte de la température moyenne entre le terrain et le niveau moyen des mers et une humidité toujours à zéro( air sec proche d'un gaz parfait). On est plus proche de la réalité, à condition qu'il n'y ai pas d'inversion de température.
Je l'avais sans doute oublié, et cela explique la différence entre QNH et relevé des SYNOPs sur les stations MTO des terrains d'aviation d'une certaine importance. En decembre l'air est très froid donc QNH<QFF de 1,5 à 2 Hpa
Je n'ai pas la science infuse, et suis pret à recevoir toute remarque constructive à ce sujet.
Répondre


Atteindre :